Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 09:14

BONNES FETES DE FIN D'ANNEE A TOUTES ET A TOUS

Repost 0
Published by erik le fustier voyageur (81) - dans Divers
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 17:56

Quelques nouvelles de Vendée (85) où je profitte de quelques temps libres entre deux accompagnements de randonnées à cheval pour construite une cabane ossature bois.

 

Evidement celà me change nettement de la fuste, mais le matériau bois reste présent et les assemblages copiés sur ceux des charpentiers sont intéressant à réaliser.

Le plaisir de cette première construction me donne l'envie d'en réaliser d'autres, d'autant plus que j'ai pleins d'idées en tête ........A SUIVRE .........

Repost 0
Published by erik le fustier voyageur (81) - dans Autres cabanes
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 16:53

N'est-elle pas belle celle-ci ?

 

Repost 0
Published by erik le fustier voyageur (81) - dans Divers
commenter cet article
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 14:55

AVRIL - JUILLET 2007

Un autre chantier de bois brut, un autre copain de stage, un autre pascal, une autre aventure dans un autre coin des alpes ..........

Mi avril, je rejoint pascal B. à Valderoure (06) qui m'embauche pour la réalisation d'une fuste de 100 m2 en douglas diamètre moyen 32 cm pour son premier client en temps que fustier .

Une nouvelle aventure commence. Lorsque j'arrive le chantier n'est pas encore monté, il est placé dans une clairière fraichement déboisée où nous devons monter la grue (branchée sur un groupe électrogène), finir de défricher, préparer l'aire de stockage pour le bois et mettre en place les plots où sera posée la fuste .....parallèlement j'installe mon campement à proximité de la clairière, l'endroit est magnifique et paisible....

Le temps de faire toute ces opérations et le premier camion de bois arrive, les fûts abattus cet hiver sont magnifiques, relativements droits, pas trop décroissant et l'écorce dégage une bonne odeur de citronnelle. Après avoir joués les mike giver pour rêgler quelques problèmes techniques avec la grue, le travail commence et le premier tour est posé en prenant soin de bien respecter les niveaux et les équerrages.  

Ensuite les tours suivant se succèdent et le travail avance bien notamment grâce à l'aide de Jérome R. un copain bucheron de pascal qui adore écorcer....Calcule des niveaux, choix du bois, respect des hauteurs de tête, positionnement du fût, préentaille, traçage,  entaille tête de bélier, mise en place et compression ....les opérations se succèdent et les fustiers se rodent .  Nous arrivons en suite aux linteaux après avoir taillés les encastrements pour les fenêtre qui seront montées sur des coulisseaux pris dans les feuillures directement creusées dans les bois.

La pose des linteaux s'avère un peu ardue car notre grue arrive en limite de charge à cause du poid des pièces de bois et de la hauteur de levage. Après quelques frayeurs, un peu de sueur et beaucoup de doigté nos big linteaux sont taillés et posés.  

  Vient ensuite le tour des pannes sablières avec la mise en place d'un poteau de samson dans l'angle de la terrasse qui reprendra les charges de la sablière avec un système de coins en bois qui seront repoussés au fur et à mesure du tassement des bois. C'est la première fois que j'utilise cette technique qui permet d'éviter de placer un vérin métallique toujours trop visible dans ce genre de réalisation, le résultat est sympa .....

 

 nota : ne pas confondre samson et samson ......n'est-ce pas pascal ?

 

Nous nous attaquons ensuite aux pignons en rondins et aux pannes intermédiaires avec le renfort occasionel de Loic M. qui vient d'effectuer son stage chez Thierry Houdart . Puis vient l'heure de la faîtière qui couronne cette belle construction ( au dire de tous les parents et amis venus voir le résultat : sylvie, marco, alain, nicolas, etc etc ....) et de la petite fête donnée en son honneur ....

 

Repost 0
Published by erik le fustier voyageur (81) - dans Chantiers de fustes
commenter cet article
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 22:20

FEVRIER 2007

Saison morte, les chantiers sont au ralenti ..... j'en profitte pour réaliser une table banc en rondins pour mon frère Franck, au profit de son association d'activités équestre " longs crins" située en Vendée (85).

 

Je la construit avec des billes de pin maritime récupérées dans une forêt proche de la côte, les fûts sont courbes et j'en tire partie pour en faire une table "ovale", le résultat est plutôt sympathique. Même les juments bretonnes semblent apprécier.

Repost 0
Published by erik le fustier voyageur (81) - dans Brut de bois
commenter cet article
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 17:53

OCTOBRE -NOVEMBRE 2006

UNE AUTOCONSTRUCTION

C'est par une belle journée d'automne que je rejoins Pascal P. à Saint Julien en Beauchêne dans les Hautes Alpes (05) afin de lui préter main forte pour construire son atelier de menuiserie, une fuste de 60 m2 .

Nous nous connaissons déjà, car nous avons fait nos stages d'initiation mais aussi de perfectionnement ensemble chez Thierry Houdart à l'association bois sacré , je suis donc bien accueilli par Pascal et sa compagne Flo .

La fuste est déjà démarrée et le deuxième tour est posé, les bois d'épicéa de diamètre moyen 34 cm viennent du Triève (bois de pays ...) ils sont écorcés et lavés à haute pression ce qui facilite bien le traçage, j'attaque donc le boulôt dans d'exellentes conditions .

C'est l'été indien, les tours montent assez rapidement, je retrouve mes sensations et tout le plaisir de tailler. Nous encadrons les ouvertures : fenêtres et portes, avec des poteaux qui reprennent les murs, embellissent la construction et faciliteront le montage des menuiseries . Nous arrivons aux linteaux puis aux pannes sablières sans gros souci, puis c'est le tour des pignons et des pannes intermédiaires pour lesquels nos neurones sont mis à l'épreuve : il faut respecter la pente du toit et le niveau de chaque panne (celles-ci sont emboitées par des entailles au carré) .

 

Les journées sont biens remplies, le rendement est bon notamment grâce aux excellents repas préparés par Flo (elle voudrait me faire grossir ... mais c'est mission impossible...), les soirées au coin du feu se passent à discuter technique et projets .....

Puis nous posons la faitière, (fêtée comme il se doit, chez Chico patron d'un bar sympa à Veynes) et c'est la recoupe accrobatique des pignons...

 ..la partie bois brut est terminée ...je quitte alors mes hôtes pour de nouvelles aventures avec de supers souvenirs plein la tète, notre équipe ayant fonctionnée parfaitement dans une très bonne ambiance...

 

toutes les photos sont dans l'album " fuste st julien"

Repost 0
Published by erik le fustier voyageur (81) - dans Chantiers de fustes
commenter cet article
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 20:39

AOUT 2006

Retour à la case départ pour un nouveau stage à l'association bois sacré, cette fois-ci pour apprendre à réaliser une ferme en bois rond et également pour étudier quelques techniques d'utilisation des poteaux dans une construction en bois brut.

C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis à nouveau retrouvé à Lamazière en compagnie de Thierry Houdart pour suivre sa formation charpente et poteaux. Le stage est tout aussi passionnant que le premier et tous les fustiers  présent y apportent leurs expériences, la partie charpente est relativement dense et les calculs nécessaire pour le dessin de l'épure font fumer quelques cerveaux. Puis vient le moment crucial du traçage de la-dite épure et surtout du report des traits sur les bois ronds : c'est l'usine à gaz .......

Tout le monde s'essaie et trace une partie de la ferme, ensuite les bois préciséments placés sont descendus du plateau de travail et la taille commence. Les coups de ciseaux, de scie égoïne et autre découpes à la tronçonneuse demande beaucoup plus de précision que pour nos entailles habituelles. Viens alors le moment de l'assemblage et le plaisir de voir cette ferme en bois brut prendre forme.

 

La technique mise en application tient ses promesses, le résultat est positif, la ferme est equilibrée, et l'assemblage est solide.

Les jours suivants sont consacrés aux poteaux dans les constructions en bois brut avec les avantages que leur utilisation apporte notament pour varier les assemblages bois couchés et bois debouts, pour marier le bois brut et le remplissage avec d'autres matériaux ouvrant alors de nouvelles possibilés d'architecture pour les fustes .

Repost 0
Published by erik (81) - dans Stages de fustes
commenter cet article
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 17:01

FEVRIER - JUIN 2006

Nouveau chantier de fuste, cette fois ci je rejoins l'équipe d'Hellmuth chez lui en Alsace (67) au pied du massif des vosges pour une construction différente des deux premières en plusieurs points. C'est une maison d'habitation d'architecture contemporaine et non plus un chalet, d'une superficie de 105 m2 au sol, avec une mezzanine intérieure et réalisée en Douglas d'un diamètre moyen de 35cm, voir un peu plus, autant dire du gros bois comparé au épicéas de Pralognan.

 Les débuts sont un peu rudes, le sol et les bois sont gelés, l'écorçage des fûts est rendu très sportif, la neige nous accompagne de temps à autre et l'implantation du premier tour est donc un peu longue. Je retrouve John qui travaillait déjà avec Muth dans les Alpes et un nouveau venu, Romain B. qui après un stage chez un fustier de Corrèze (Jérôme L.) est allé se faire la main pendant quelques mois dans une entreprise au Canada. Cette petite équipe se rode progressivement, et les premiers tours s'enchainent, les bois bien plus gros que sur le chantier précédent nous font découvrir de nouvelles sensations et nous obligent à adapter certaines techniques et à modifier quelque peu nos habitudes prises en Savoie.

La construction est également rendue intéressante par la mise en oeuvre de nouvelles techniques, notament pour les ouvertures, fenêtres et portes que nous montons avec des poteaux et une poutre horizontale qui forment un cadre fixe qui ne subira pas de tassement et facilitera donc la pose des menuiseries.

Puis nous arrivons à l'étage dont la mezzanine est délimitée par un magnifique tronc courbe qui lui donne un cachet unique . Ce gros bois est encastré en trois endroits par des entailles au carré qui lui assure sa tenue et l'empêcheront de "glisser" sur le plan horizontal.

 Nous passons ensuite les solives qui sont quand même au nombre de 16 et que nous encastrons par des entailles aveugles en queue d'arronde qui rendent la construction indestructible. Le printemps est bien avancé, et malgré la neige du coucou qui nous tombent dessus le 31 mai (tradition alsacienne d'après le patron !) la partie verticale de la maison se termine, la charpente sera construite en pannes sur poteaux directement sur place au moment du remontage...qui se fera à Franceau en Côte d'or (21) ...

.......... à voir, plein d'autres photos dans l'album fuste franceau ..........

La fuste c'est aussi un travail d'équipe et la vie en groupe :

Romain aux fournaux ...

 

la popotte ...

Repost 0
Published by erik (81) - dans Chantiers de fustes
commenter cet article
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 14:11

AOUT - DECEMBRE 2005

C'est au mois d'août 2005 que je me rends sur mon premier chantier de fuste dont j'ai eu le contact par le biais de Thierry H. , je rejoins l'équipe d' Hellmuth B. qui est en train de construire deux chalets en épicéa à Pralognan la Vanoise en Savoie (73). 

Lorsque j'arrive, je suis tout de suite mis dans le bain, le chantier tourne déjà depuis deux mois, les fustiers sont rodés et dés les premiers jours j'enchaine traçage, entailles et autres taches. La construction est assemblée aux angles par des entailles tête de bélier et sur le premier chalet l'équipe de Sylvain, John et Gilou vient de passer les solives.

Les tours se suivent et ne se ressemblent pas, les astuces et difficultés de construction s'enchainent jour après jour : murs de refend, biai avec baie vitrée, poteaux, arches, pignons rondins, chien assis etc .... petit à petit j'apprends et mon expérience s'enrichie.

Toutes ces journées sont bien remplies et l'ambiance est très bonne, nous sommes tous passionnés par la fuste et souvent longtemps après avoir rangés les outils les discutions techniques se poursuivent. Parfois c'est autour d'une bonne bière au restaurant "Les Gentiannes" que ces "réunions" ont lieu (si vous passez par là je vous le recommande, accueil chaleureux et convivialité assurés) .

Le premier chalet est terminé et emménagé juste avant les premières grosses neiges tandis que le second continu de se monter tranquillement . Certains gars de l'équipe sont reparti, Sylvain, Jean Marc et d'autres nous ont rejoints, Nico, Julien et l'hiver approchant les conditions de travail deviennent plus rudes.  

Fin décembre la faitière du second chalet est posée et c'est à mon tour de partir, laissant Hellmuth et John finir la couverture et les menuiseries aidés par José (propriétaire du 1er chalet) et son équipe. Quand à moi je rejoins mes enfants pour passer les fêtes de fin d'année avec eux ...la tête bien remplie de souvenirs et d'expériences.

allez voir les photos dans l'album chalets Pralognan la Vanoise

Repost 0
Published by erik (81) - dans Chantiers de fustes
commenter cet article
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 14:13

Avril 2005

Enfin le stage tant attendu à l'association Bois sacré en Corrèze (19), cette fois-ci je rentre dans le vif du sujet avec une grande question : comment vais-je savoir construire une fuste en 6 jours ? Le stage est très intensif, mais évidement celà n'est qu'un tremplin , mais quel tremplin, merci Thierry !

Les cours théoriques s'enchainent en alternance avec les exercices pratiques et les discutions questions/réponses, les journées sont biens remplies tout comme les têtes d'ailleurs . Les traçages, les entailles, les astuces se suivent mais ne se ressemblent pas, les possibilitées offertent par la fuste semblent infinies. A la mode, l'entaille tête de bélier sur laquelle nous faisons nos premières armes, puis la tête de renard et ainsi de suite .... ...

Ma première "tête de bélier"

 

 

Malgrés les premiers jours sous la pluie, ce stage est un vrai plaisir et l'ambiance est très bonne nous partageons tous cette même passion du bois et les amitiés se lient. Les nouveaux fustiers Pascal B. , Eric P. , Pascal P. , Bernard D. , Thomas S. , Franck M. , Erik C. , Jérome L.

Repost 0
Published by erik (81) - dans Stages de fustes
commenter cet article

Le Fustier

  • : lefustiervoyageur par Erik(81)
  • lefustiervoyageur par Erik(81)
  • : Partager ma passion pour les fustes au travers de differentes réalisations ....
  • Contact

Bonjour à tous, amis fustiers ou autres visiteurs bienvenue sur mon espace personnel où vous trouverez des informations sur mes réalisations en bois brut ainsi que des articles à propos des chantiers de fuste sur lesquels j'ai travaillé ...........bonne visite .............

Articles Récents